Le gouvernement indien pourrait interdire les appels WhatsApp pour mettre fin aux activités terroristes
WhatsApp

Le gouvernement indien pourrait interdire les appels WhatsApp pour mettre fin aux activités terroristes

Juin 22, 2024

WhatsApp est un moyen de communication essentiel en Inde, mais le gouvernement a désormais été informé que la fonction d'appel audio de l'application de messagerie est utilisée par les militants pour rester en contact avec leurs gestionnaires ou associés de l'autre côté de la frontière. Ainsi, il décrit désormais des stratégies qui peuvent être utilisées pour bloquer avec tact la fonction d'appel de WhatsApp dans ces zones.

L'utilisation de WhatsApp pour des activités terroristes a été révélé pour la première fois lorsque les personnes arrêtées lors d'une attaque contre le camp militaire de Nagrota en 2016 ont révélé qu'ils utilisaient ladite plateforme de messagerie pour communiquer avec leurs associés. L’Agence nationale d’enquête (NIA) a découvert plus tard que WhatsApp était utilisé pour obtenir des itinéraires depuis l’autre côté de la frontière.

Il s’agit d’un sujet de préoccupation crucial pour de nombreux pays, dont l’Inde, qui s’apprête désormais à agir contre ce phénomène. Le Le ministère indien de l'Intérieur a organisé une réunion lundiprésidé par le ministre de l'Intérieur de l'Union, Rajiv Gauba, pour discuter d'urgence des solutions à ce problème actuel.

appel WhatsApp

Cette réunion a réuni des responsables clés du ministère de l'Électronique et des Technologies de l'information (MeitY), du Département des télécommunications (DoT) et ceux des agences de sécurité ainsi que de la police du Jammu-et-Cachemire. Parlant de la réunion, un officier a déclaré à NDTV que: « Les appels et la messagerie WhatsApp sont désormais devenus le moyen de communication préféré des forces antinationales et nous n’avons actuellement aucune idée de la façon de garder un œil dessus. »

Le gouvernement n'en a aucune idée, car la plupart des applications de messagerie utilisent aujourd'hui le cryptage de bout en bout (E2E) pour sécuriser les messages de leurs utilisateurs et il est incassable. Ainsi, l'Inde a décidé d'élaborer des politiques qui placeraient à terme WhatsApp sous la juridiction de notre pays. Cela nous permettrait d’empêcher la diffusion de contenus malveillants, de surveiller les activités terroristes ainsi que la pédopornographie.

Lire  WhatsApp supprimera les discussions non sauvegardées manuellement sur Google Drive

Le gouvernement vise à élaborer des lois informatiques robustes pour réprimer ces activités insurrectionnelles qui pourraient nuire aux citoyens du pays. Les applications de messagerie comme WhatsApp sont considérées depuis un certain temps comme un élément dissuasif pour la sécurité de la nation. On peut prendre l’exemple de Telegram, désormais interdit en Russie, pour la même raison.

Alors, pensez-vous que le gouvernement indien finira par bloquer les appels WhatsApp dans les zones insurgées ? Faites-nous part de vos réflexions dans les commentaires ci-dessous.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *